FANDOM


3104-sirop-monin-sucre-de-canne
Si vous séjournez aux Antilles, à la Réunion ou à l'île Maurice, on vous proposera peut-être de déguster un jus de canne fraîchement pressé. Ce jus sucré, sert de base à la fabrication du sirop de canne. Dans ces îles, dont lhistoire est étroitement liée à la culture de la canne à sucre, le sirop de canne connaît de multiples utilisations : il sert à sucrer les punchs, les cocktails et les jus de fruits, mais aussi, de plus en plus, à préparer des couls et des sorbets exotiques.

Comme le blé ou le riz, la canne à sucre appartient à la grande famille des graminées. C'est une herbe géante dont la tige atteint généralement 2 à 5 m de hauteur pour un diamètre de 2 à 5 cm. Les "noeuds" et les entre-noeuds, c'est-à-dire les bourgeons, gorgés d'eau sucrée, se succèdent tout au long de la tige.


Originaire de Nouvelle-Guinée, la canne à sucre est aujourd'hui répandue partout dans le monde. Contrairement à ses cousines céréales, elle n'est pas cultivée pour ses graines mais pour ses tiges, qui renferme un jus sucré, riche en saccharose, produit issu de la photosynthèse, processus chimique naturel des plantes qui transforme l'énergie lumineuse du soleil en énergie chimique.

Le sucre accumulé dans les tiges de la canne constitue une réserve d'énergie. Pour extraire et concentrer ce saccharose, qui représente de 12 à 15% de la tige, la canne doit subir un traitement, aujourd'hui mécanisé, qui permet d'obtenir un produit d'une grande pureté.

Les canmes sont d'abord déchiquetées mécaniquement pour faciliter le broyage. Elles sont ensuite broyées dans des moulins pour en extraire le jus (appelé "vésou" à ce stade de la transformation). Le vésou, qui contient un grand nombre d'impuretés, est clarifié par tamisage, par chauffage et par ajout de chaux (chaulage). Enfin, le jus clair qui en résulte est chauffé à différentes teméprature : l'eau étant éliminée sous forme de vapeur, on obtient ainsi le sirop de canne.

QualitésModifier

Le saccharose est un glucide simple, composé d'une molécule de fructose. Comme tous les glucides, ils apporte à l'organisme de l'énergie rapidement disponible. Le sirop de canne est sans danger pour la santé s'il est consommé en quantités modérées. 'en abusez pas si vous surveillez votre ligne !


Où le trouver ?Modifier

Le sirop de canne est en vente au rayon sirops de la plupart des grandes surfaces.

Comment le conserver ?Modifier

Le sirop de canne peut se garder pendant plusieurs mois à temérature ambiante et à l'abri de la lumière. Refermez bien la bouteille après chaque utilisations.


UtilisationModifier

Desserts et boissonsModifier

Le sirop de cane s'emploie uniquement pour les préparations sucrées. Avec le sucre roux en poudre, c'est l'élément édulcorant le plus utilisé aux Antilles. Alorsque le sucre de canne en poudre est employé pour la préparation de gâteaux, le sirop s'utilise davantage pour les coulis et les sorbets. Parce qu'il se marie parfaitement avec les fruits, vous pouvez vous en servir pour suvrer une salade de fruits frais. Dans ce cas, aromatisez-le avec un peu de rhum ou de rhum blanc, comme dans un ti-punch antillais ou le punch vanille réunionnais.


Suggestions découverteModifier

Sirop de cane et sorbet de mangueModifier

Mixez la chair de 1kg de mangues avec un jus de citron vert et 30cl de sirop de sucre de canne, jusqu'à l'obtention d'une purée fine. Faites turbiner la préparation en sorbetière pendant 30 minutes


Sirop de canne et coulis aux fruits de la passionModifier

Fouettez la pulpe de 1 kg de fruits de la passion pendant 5 minutes. Filtrez. Incorporez 20 cl de sirop de canne et le jus d'un citron vert. Gardez au frais.


PréparationModifier

Utilisez le sirop de canne du commerce tel quel. Si vous n'en avez pas, reconstituez-le vous-même. Pour obtenir 1,5 litre de sirop, mettez 1 kg de sucre de canne en poudre dans une grande casserole et versez 1 litre d'eau. Portez à ébullition en remuant jusqu'à ce que le sucre soit complètement dissous. REtirez du feu dès l'ébullition et laissez refroidir.

Le saviez-vous ?Modifier

La canne à sucre a été intriduite au Antilles par les Hollandais au XVIe siècles, Sa culture se développa lorsque les marchés de l'indigo et du café commencèrent à décliner et prospéra grâce à la taire des Noirs. Les sucreries, que l'on appelait "manufactures", étaient équipées de moulins à broyer fonctionnant à l'énergie hydraulique. La culture est aujourd'hui entièrement mécanisée, mais une petite partie de la récolte se fait toujour sà la main.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .