FANDOM


Fendant
Le chasselas est un cépage blanc ayant une certaine renommée. Dans le canton suisse du Valais, il est connu sous le nom de fendant en raison de ses grains qui se fendent sous la dent. En Allemagne, il est connu sous le nom de Gutedel. En France, c'est le chasselas de Moissac qui est le plus renommé, celui-ci bénéficie de l'appellation d'origine contrôlée depuis 1971. Il existe également le chasselas doré de Thomery qui, grâce à un mode de conservation original, peut être consommé de Noël à avril. Ce cépage est également utilisé dans l'élaboration des vins d'appellation Pouilly sur Loire dans la Nièvre, où sont également élaborés les vins d'appellation "Pouilly-Fumé" issus de cépages "sauvignon".

Le chasselas est cultivé dans de nombreux vignobles européens, principalement comme raisin de table. On peut en obtenir un vin sec et léger, de couleur jaune clair, parfois perlant (c'est-à-dire très légèrement pétillant). Dans les bonnes régions viticoles de Suisse romande, le chasselas produit des vins fins, puissants et corsés, longs en bouche et très marqués par le terroir. Exception faite du vin d'Alsace, le vin de chasselas est un vin de terroir et non de cépage. Il est d'ailleurs discret au bouquet, mais très fin, et très puissant en bouche. Le chasselas accompagne à merveille les poissons maigres, notamment, perche, féra et truite. Sur une volaille, un Aigle, un Epesses, un Saint-Saphorin ou un Yvorne feront merveille aussi. Les chasselas de ces grands crus sont de longue garde (30 ans) sur des millésimes tels que 1971 (*****), 1976 (***), 1989 (***), 2000 (****), 2001 (*****) ou 2006 (*****).

En Suisse, le chasselas fut pendant de nombreuses années le principal cépage cultivé. Il est apprécié à l'apéritif ou pour accompagner les mets au fromage typiquement suisses, tels que la fondue ou la raclette. Depuis les années 1980, il est en perte de vitesse au profit du pinot gris, du chardonnay et surtout des cépages rouges, dans les régions où il produisait des vins d'apéritif légers et sans réelle personnalité. Il est vrai que la production de vin, en Suisse romande notamment, s'est très diversifiée. On trouve pas moins de cinquante-quatre cépages différents (blanc ou rouge). Dans les grands crus de Féchy, Mont-Sur-Rolle, Epesses, Dézaley, Calamin, Yvorne ou Aigle, le chasselas reste le cépage roi. En Valais, Chamoson, Fully, Martigny et Sion produisent des fendants de grande classe prisés des gastronomes ; il y garde une place importante. Dans le canton de Neuchâtel, il retrouve un second souffle avec la récente mise sur le marché du non filtré, vin nouveau, mais pas vin primeur. Il est légèrement trouble et peut se conserver une année voire plus.

Le fendants valaisans sont très caractéristiques par leur côté minéral, absent de ceux du canton de Vaud (Lavaux, La Côte) plus fins, et ceux du canton de Neuchâtel, plus secs.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .