FANDOM


Estragon

L’estragon (Artemisia dracunculus), est une plante herbacée vivace de la famille des Astéracées (Composées) originaire d'Asie centrale, cultivée pour ses feuilles parfumées à usage condimentaire.

Étymologie et autres nomsModifier

La forme serpentine de la racine de l'estragon faisait croire aux herboristes qu'il pouvait guérir les morsures d'animaux venimeux, selon la théorie des signatures. De là est venu le terme grec drakon (dragon), l'arabe tarkhum (petit dragon) et le nom latin de l'espèce : dracunculus (petit dragon).

Nom commun : estragon, herbe dragon, armoise âcre.


DescriptionModifier

Plante herbacée de 80 cm de hauteur environ, à nombreuses tiges très ramifiées, à feuilles étroites, annuelle par sa souche. Les feuilles, étroites, lisses et brillantes, de couleur vert foncé, disparaissent pendant l'hiver.

Fleurs jaune verdâtre, assez rares, généralement stériles.

VariétéModifier

L'estragon de Russie, Artemisia dracunculus var. inodora, ayant moins de saveur, reste moins apprécié. C'est une plante plus grande (jusqu'à 1,6 m), à fleurs fertiles, à feuilles vert grisâtre, mates, et couvertes de poils. Il est plus facile à multiplier, car il produit des graines fertiles, à l'inverse de l'estragon français qui produit des graines stériles.


UtilisationModifier

Les feuilles d'estragon sont utilisées, fraîches ou séchées ou en poudre pour aromatiser des plats (lasagne, crudités, sauces, poissons…) ainsi que les conserves au vinaigre (cornichons, variantes).

L'estragon fait partie des fines herbes. Il donne la saveur principale de la sauce béarnaise ou de la sauce gribiche.

Les feuilles sont aussi utilisées pour l'élaboration d'une liqueur d'estragon, une spécialité provençale.


SantéModifier

L'estragon doit son odeur anisée à la présence d'estragol, un composé de la famille des phénylpropènes, cancérogène et tératogène chez la souris. L'estragon produit une huile essentielle dangereuse en cas d'usage abusif, connue pour ses propriétés abortives.

Contre le hoquet: Le Dr Jean Valnet, auteur de l'ouvrage de référence Aromathérapie (Ed. Maloine), recommande de mâcher une feuille d'estragon ou de prendre 3 ou 4 gouttes (dose pour un adulte) de son huile essentielle sur du sucre pour stopper le hoquet.


AnecdoteModifier

  • Estragon est un personnage dans une pièce de théâtre de Samuel Beckett : En attendant Godot.
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .